Livraison gratuite à partir de 150 CHF

Le standard ne suffit pas

Les travaux de peinture personnalisée réalisés sur les vélos tout-terrain servent généralement à accentuer l’allure industrielle d’un vélo, à marquer une victoire, ou à donner satisfaction au sponsor d’une équipe tout en exprimant un certain niveau de formalité. Ça, c’est l’approche courante.

BMais pour les personnes comme Pauline Ferrand-Prévot, qui croient que tout est possible, l’approche courante ne suffit pas.

Il n’est plus nécessaire de présenter Pauline. Mais son palmarès de sextuple championne du monde ne correspond qu’à une partie de sa vie. L’objectif de cette collaboration particulière pour son Fourstroke et son Twostroke était de faire ressortir sa véritable identité... en tant que cycliste, mais aussi en dehors. Elle est franche ; elle se démarque. Il fallait une personne unique pour pouvoir rendre cela.

Recherchez NO CURVES, dont le véritable nom est toujours un mystère. Cet artiste installé à Milan était la personne idéale pour renforcer la connexion naturelle entre cette douce panthère et son vélo. Le fil conducteur du travail de NO CURVES réside dans sa faculté à interpréter une identité au moyen de rubans et de graphiques affûtés.

La phase de conception a commencé de manière surprenante ; NO CURVES a posé une série de questions à la jeune athlète française de 29 ans, auxquelles elle devait répondre par images, et rapidement.

Armé de ces réponses, NO CURVES est entré en studio pour commencer à donner forme à sa création sur le plus petit support qu’il lui ait été donné à ce jour : un cadre de vélo. “Vous êtes face à l’extraordinaire contradiction qu’incarne un vélo BMC ; conçu à l’aide d’un logiciel numérique incroyable, mais finalement réalisé de manière artisanale et artistique.”

Cela nous ramène au fait que la technologie, quel que soit son niveau de perfection, a toujours besoin de la créativité et de l’intuition de l’humain.

No Curves

Le processus se poursuit avec la transformation de l’œuvre, qui prend forme sous des couleurs, angles et dimensions différents et soigneusement sélectionnés, pour illustrer trois principaux éléments : Pauline, les montagnes, et le monde.

“Une partie de moi est toujours un peu réservée, et je ne sais pas comment NO CURVES a réussi à me résumer de manière si fidèle. Il a cette incroyable capacité à me voir dans mon ensemble, de ma vie de sportive à ma vie en tant que femme. Il a été fascinant de recueillir sa perspective extérieure. Il a fait un travail monstrueux pour percevoir ce qui se trouve véritablement au cœur de ma personne et trouver ce qui m’est vraiment le plus cher.”

“Rouler sur un vélo auquel vous avez contribué est un privilège immense. Cela développe vraiment ma confiance, car c’est aussi une partie de moi qui montre une facette que les gens n’auront jamais vue auparavant. Les athlètes ne sont souvent perçus que de l’extérieur, mais tout n’est pas que performance.”

5 choses à savoir: 

- La palette de couleurs vives fait référence aux couleurs de son arc-en-ciel. Elle représente tous les continents ainsi que le caractère passionné de Pauline.

- Plus qu’une référence au milieu naturel du vélo, les montagnes représentées au niveau de la jonction entre le tube diagonal et le tube de selle représentent le nouveau défi de BMC, avec les hauts et les bas que connaît ce sport, et la facilité avec laquelle on bascule de l’un à l’autre.

- La panthère sur la douille de direction représente Pauline : très calme à l’extérieur, mais habitée par une rage prête à se déchaîner à la prochaine course.

- Le logo BMC reste fidèle à son ADN sur le tube diagonal, mais est rejoint par Pauline sur les bases arrière, ainsi qu’une discrète signature NO CURVES.

- Le raccord avec les bandes de championne du monde de l’UCI a créé quelques sueurs froides mais en a valu la peine, et correspondait tout à fait à l’approche artistique de NO CURVES. C’est pourquoi chaque brande mesure 8 mm d’épaisseur.

“Je ne sais pas d’où m’est venu ce côté créatif, pendant le processus. Je ne me vois pas tellement comme une personne créative. Mais je m’y suis totalement consacrée, et j’ai découvert que j’avais peut-être une touche artistique plus importante que je l’avais imaginé.”