Roadmachine X Lombardie

Les routes oubliées

Si vous pouvez amplifier le plaisir à vélo en y ajoutant de l’inconnu, pourquoi vous en priver ?

Avec les feuilles qui commencent à tomber des arbres et l’arrivée de températures plus fraîches, nous avons voulu organiser une dernière aventure avant que l’hiver soit vraiment installé. Et où profiter d’une escapade automnale mieux qu’en Lombardie (Italie) bien sûr, mais avec un petit quelque chose en plus, cette fois. Avec notre tout nouveau Roadmachine X, nous avons organisé notre propre Giro di Lombardia, avec au programme l’exploration de lieux dont un vélo de course de pointe ne pouvait que rêver jusqu'alors ; un Giro di Lombardia X en quelque sorte. Telle est l’histoire de cette expérience.

L’itinéraire que les pros ne suivent pas
Les heures de pointe de Como nous servent de fond sonore. Il fait toujours sombre alors que les voitures défilent, dans l’empressement d’arriver au bureau. À ce stade, nous sommes fébriles sur nos vélos (une alternative pour dire que nous sommes productifs) pour nous échapper de la ville. Dans deux jours, lorsque les pros prendront cette même section de l’itinéraire du Giro di Lombardia, ils auront le luxe d’emprunter des routes fermées... mais pas nous. Pour information, c’est la seule portion de notre journée que nous avons hâte de laisser dernière nous ; nous avons prévu de savourer tout le reste.

Notre itinéraire ressemble à celui de la course du World Tour de Como à Bergame, avec quelques différences clés cependant. La plus grande partie de la boucle que nous avons créée (les petites rues, les routes secondaires, les chemins de terre, même les singletrack) ne se retrouve pas dans la version pro, même si ce genre de surface est une réalité pour tant de cyclistes. C’est un itinéraire plus aventureux et plein de détours, qui ne nous laisse pas d’autre choix que d’affronter les dénivelés et les différents terrains sur notre Roadmachine X, fidèles à la culture du vélo dans laquelle nous avons grandi.

Sans nous en apercevoir, nous quittons la route principale pour la montée Civiglio. Vous le savez grâce aux éditions précédentes du Giro di Lombardia, mais elle est plus raide en vrai qu’elle n’en a l’air à la télévision. Bien qu’absente de l’itinéraire 2021, elle nous sert d’échauffement pour les 5 000 mètres et plus de dénivelé positif qui nous attendent aujourd’hui.

Restez inspirés
Notre parcours indique 210 km, sur un vélo qui est conçu pour redéfinir les limites de nos (vos) aventures. D’après Komoot, les deux tiers sont sur route, et le dernier tiers est partagé entre des pistes cyclables, des rues approximatives, et d’autres « chemins » tout aussi approximatifs. Il compte aussi 5 km de singletrack que nous avons hâte d’examiner, suivis d’une section de gravel très attrayante qui s’étire au-dessus du Muro di Sormano avant de redescendre en haut du Ghisallo.

Lors du World Tour, après le passage de Lecco, vous ne verrez plus pendant quelques heures que les montées et descentes de vallées montagneuses bucoliques et de villages au caractère ancien qui défilent plus vite que vous ne pouvez les voir. Cet effet de roulement constant est majeur dans cette région préalpine qui enchaîne les boucles du côté de la vallée qui relie ces villages éloignés. Pour les cyclistes, cette partie n’est pas si connue (à part Selvino, évidemment). Elle est donc idéale pour notre objectif : vivre l’expérience physique du cyclisme, au lieu de simplement valider une distance en gardant les yeux rivés sur les chiffres d’un compteur de vélo.
Après tout, si vous pouvez amplifier le plaisir à vélo en y ajoutant de l’inconnu, pourquoi vous en priver ?

La réalité
Beaucoup de sueur, une bonne dose de jurons, quelques mètres de marche à côté du vélo, et beaucoup de moments d’émerveillement. Notre vitesse moyenne varie avec le relief, mais cela ne compte pas. Nous pouvons enfin rouler à travers un paysage qui nous fait envie depuis tant d’années, tourner sur les voies et pistes que nous voyions depuis la route et qui jusqu’à présent nous semblaient trop accidentées ou simplement trop éloignées. Chaque changement d’altitude nous semble être une nouveauté. Même les pistes cyclables nous procurent un sursaut d’enthousiasme.

La descente des 19 épingles du Selvino au coucher du soleil se transforme rapidement en une course vers la Città Alta de Bergame. Les pros passeront également par là, avec pour récompense une place sur le podium, tandis que nous remporterons une copieuse pizza accompagnée d’une vue sur les lumières de la ville. Mis à part les récompenses et les itinéraires, le cyclisme reste le cyclisme, et quelle que soit la version du Giro di Lombardia que vous choisirez (la traditionnelle ou l’altitude), il n’y a aucun doute qu’elle se terminera en course.

Le vélo
De l’asphalte lisse au gravel des singletrack en passant par tous les intermédiaires, il nous fallait un vélo capable de tout encaisser. Le Roadmachine X a incarné la solution idéale. Le cadre fiable du Roadmachine en carbone léger, avec sa géométrie dessinée pour l’endurance, la plage de développement large du groupe SRAM Force AXS 1x et les pneus 33 mm ont pu absorber toutes les difficultés que nous leur avons infligées.

Le Roadmachine le plus progressif à ce jour.

ROADMACHINE X