Merci de choisir votre pays et votre langue

  • International
    • English
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
    • Español
  • Suisse
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
  • Allemagne
    • Deutsch
  • Autriche
    • Deutsch
  • France
    • Français
  • Italie
    • Italiano
  • Espagne
    • Español
  • Benelux
    • Français
    • English
  • USA
    • English
    • Español

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez d’utiliser nos cookies. Vous pouvez trouver plus d'informations sur la page 'Déclaration de protection des données'.

Comparer

Comparer maintenant

Merci de choisir votre pays et votre langue

  • International
    • English
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
    • Español
  • Suisse
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
  • Allemagne
    • Deutsch
  • Autriche
    • Deutsch
  • France
    • Français
  • Italie
    • Italiano
  • Espagne
    • Español
  • Benelux
    • Français
    • English
  • USA
    • English
    • Español

Ronnie Schildknecht et son Amour Inconditionnel du Triathlon

5. décembre 2016 — TeamSpirit
TeamSpirit

Gagner un Ironman c’est aussi gagner sa place dans ce cercle restreint des super-héros du triathlon. Alors quid de sept victoires consécutives au même Ironman ? Comment est-ce même concevable ? Nous avons rencontré l’homme qui a la réponse, Ronnie Schidknecht, pour tenter de comprendre. Il nous a parlé de ses ambitions, de son amour pour le triathlon et des raisons pour lesquelles il a presque toujours roulé sur un BMC.

Ronnie Schildknecht est le triathlète suisse longue distance le plus couronné. C’est aussi l’ultra favori de l’Ironman Zurich. Quand il s’aligne au départ de ce monument, il y a de très grandes chances pour qu’il s’impose. En effet, il l’a déjà fait pas moins de sept fois.

Je ne pouvais pas concevoir qu’un Ironman pouvait être gagné en 8h30

Ronnie a commencé le triathlon alors qu’il était adolescent. Il adorait aller voir l’Ironman Switzerland (entre deux parties de tennis contre un certain Roger Federer). « Quand j’ai vu Pierre-Alain Frossard gagner l’Ironman Switzerland en 1997 je me suis dit que ce mec était Superman. Je ne pouvais pas concevoir qu’un Ironman pouvait être gagné en 8h30. Quelques années plus tard, en 2000, je suis allé à San Diego pour un séjour linguistique et j’y ai acheté mon premier vélo. J’ai commencé à m’entraîner dans un fitness qui avait une magnifique piscine sur le toit. C’est alors que j’ai pris l’habitude de nager avant d’aller en cours. A partir de ce moment, je n’ai jamais arrêté le triathlon ».

Je suis fier de rouler BMC

Le vélo que Ronnie a ramené des Etats-Unis a été remplacé par un BMC Timemachine alors qu’il débutait sa carrière professionnelle en 2003. Il est l’un des triathlètes qui qui peut témoigner de l’évolution du BMC Timemachine au cours de la dernière décennie. « Le BMC Teammachine TM01 a apporté un nouveau niveau de réglage pour les vélos de triathlon. J’ai aussi vu l’entreprise évoluer et j’ai toujours apprécié l’engagement de BMC dans le triathlon. C’est crucial pour moi d’avoir le meilleur matériel possible mais c’est aussi important que je puisse m’identifier à la marque. Et, je suis fier de rouler BMC ! » Lorsque la Uplace BMC triathlon team a approché Ronnie en 2003, il n’a pas hésité une seconde à l’opportunité de rejoindre une équipe de 10 excellents triathlètes et de continuer à rouler BMC.

Ronnie (à gauche) avec ses coéquipiers de la Uplace-BMC Pro Team

Les 90 kilomètres du parcours vélo forment une magnifique boucle dans le canton de Zurich

Lorsqu’il s’agit de compétition, Ironman Switzerland est sans hésitation aucune sa course préférée. « Je connais chaque mètre du parcours. Les 90 kilomètres du parcours vélo forment une magnifique boucle dans le canton de Zurich, où je suis né. Cet événement n’est comme aucun autre. Mes amis et ma famille sont là pour me soutenir et c’est ce qui me rend si fort pour cet événement. » Il ajoute « c’est sûr, ma première victoire était vraiment spéciale. Avant cela, je ne pensais jamais pouvoir gagner une telle épreuve ».

Son premier BMC en 2003 (à gauche) et sa première victoire à l'Ironman Zurich en 2007

En ce qui concerne ses points forts, il ne fait aucun doute que les qualités de Ronnie s’affirment lorsqu’il est sur le vélo. Après tout, il n’est autre que le petit-fils de Fritz Schär, un excellent routier suisse qui a remporté le premier maillot vert du Tour de France. « Lorsque j’ai de bonnes jambes, il n’y a pas de meilleur feeling que de tout donner sur mon BMC teammachine TM01 et de rattraper, un à un, tous mes adversaires. »

Lorsque j’ai de bonnes jambes, il n’y a pas de meilleur feeling que de tout donner sur mon BMC teammachine TM01

Bien qu’il ait toujours suivi le Tour de France, il n’a jamais été attiré par une carrière de routier : « Lorsque j’ai commencé le triathlon, c’était un sport très jeune et super dynamique. C’est ce qui me plaisait. En triathlon, il y a toujours une discipline que tu peux travailler et améliorer – c’est ce qui rend cette discipline vraiment intéressante. » Ronnie fait partie de ces athlètes qui aiment aussi s’adonner à une petite sortie sur un vélo de route. En plus de son BMC Timemachine TM01, il a le Timemachine TMR01. « J’alterne souvent entre les deux. J’aime changer de vélo car cela apporte un peu de variété à mon entrainement et aussi parce qu’ils sollicitent des muscles différents. Si je reste sur le plat, je pars avec mon BMC Teammachine TM01 mais si je pars faire une boucle en montagne je préfère le TMR01. »

Ronnie à l'Ironman Hawaii

Ronnie est maintenant papa d’une petite Mila. La vie a changé. « C’est un sentiment incroyable que d’être père et c’est une vraie source de motivation ». Est-ce que cela a changé son approche ? « Maintenant je dois apporter plus d’attention à la planification, pour mes entrainements et pour mes déplacements. »

Ronnie et sa fille Mila

Et la grande question : Quels sont ses objectifs pour 2015 ? Ironman Texas, Ironman Switzerland and Kona. Gagner Kona ou au moins y faire un podium. “Le but ultime serait de gagner Kona à trois reprises…” (rires).

Les vélos de Ronnie:

Timemachine TMR01

Timemachine TM01

Portrait de Ronnie sur le site internet de l’équipe Uplace BMC

Suivez Ronnie sur Twitter

Innovations
International, Français Sites BMCRecherche détaillantB2BContact