Merci de choisir votre pays et votre langue

  • International
    • English
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
    • Español
  • Suisse
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
  • Allemagne
    • Deutsch
  • Autriche
    • Deutsch
  • France
    • Français
  • Italie
    • Italiano
  • Espagne
    • Español
  • Benelux
    • Français
    • English
  • USA
    • English
    • Español

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez d’utiliser nos cookies. Vous pouvez trouver plus d'informations sur la page 'Déclaration de protection des données'.

Comparer

Comparer maintenant

Merci de choisir votre pays et votre langue

  • International
    • English
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
    • Español
  • Suisse
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
  • Allemagne
    • Deutsch
  • Autriche
    • Deutsch
  • France
    • Français
  • Italie
    • Italiano
  • Espagne
    • Español
  • Benelux
    • Français
    • English
  • USA
    • English
    • Español

Rohan Dennis à propos de Wiggins, Evans et des échéances à venir

10. décembre 2016 — TeamSpirit
TeamSpirit

A 24 ans seulement, Rohan Dennis est la nouvelle star du peloton. Nous nous sommes entretenus avec lui quelques jours après son record de l’heure pour faire un peu plus connaissance…

Rohan, qu’est-ce que cela fait d’être le nouveau détenteur du record de l’heure ?

Honnêtement, je ne réalise pas du tout. Parfois, j’ai des flashs qui me rappellent ce que j’ai réalisé mais la plupart du temps je vis ma vie comme je le faisais avant.

Peux-tu nous dire ce qui t’es passé par la tête pendant cette fameuse heure? A quel moment as-tu réalisé que tu pouvais le faire ?

Si une personne peut battre mon record alors Brad est assurément celle-ciPlein de trucs me sont passés par la tête pendant la première demi-heure. Mais je tentais de me concentrer sur ce que je devais faire tour après tour : vérifier mes temps et ajuster la pression sur les pédales en conséquence. Pendant les 15 dernières minutes, je voulais juste que le temps passe le plus vite possible.

Que penses-tu du fait que Bradley Wiggings s’attaque à ton record?

Penses-tu qu’il a les moyens de le battre ? Si une personne peut battre mon record alors Brad est assurément celle-ci. S’il y parvient, je n’aurais qu’à m’y remettre et tenter de le lui reprendre un peu plus tard dans ma carrière.

Rohan Dennis dans le Vélodrome Suisse, celui de son exploit

Parle-nous de ta récupération. Combien de jours t’a-t-il fallu avant de remonter sur le vélo ?

Je suis resté trois jours sans toucher à mon vélo mais honnêtement je me suis déjà senti pire à d’autres occasions. J’ai beaucoup souffert pendant une heure mais une course par étape ou un grand tour est bien plus traumatisant pour les muscles.

Avais-tu la même position pendant le record de l’heure que lors des Championnats du Monde du contre-la-montre?

L’approche structurée et stricte de l’équipe m’a plu. Je déteste les surprises pour tout ce qui a trait à ma carrièreOui, j’avais exactement la même position sur mon BMCTR01 que sur mon TM01 sur la route. Tu es arrivé dans le BMC Racing Team en cours de saison l’an passé.

Qu’est ce qui t’a attiré chez BMC?

L’approche structurée et stricte de l’équipe m’a plu. Je déteste les surprises pour tout ce qui a trait à ma carrière et BMC a su conserver cette approche cadrée depuis mon arrivée. Je voulais aussi travailler avec Peiper. Il était l’une des raisons pour lesquelles j’ai signé avec Garmin mais il a malheureusement quitté l’équipe avant que je n’arrive.

Début de saison en fanfare avec une victoire d'étape et le classement final du Santos Tour Down Under

Depuis ton transfert tu es devenu Champion du Monde du contre-la-montre par équipe, a terminé 5ème des Champions du Monde du contre-la-montre individuel, remporté le Tour Down Under et battu le record de l’heure UCI ! Est-ce une simple coïncidence ou penses-tu que ton arrivée dans l’équipe a joué un rôle ?

Je suis persuadée que l’équipe a eu une réelle influence. Depuis mon arrivée, BMC a toujours adhéré à mes choix et mes butsDepuis mon arrivée, BMC a toujours adhéré à mes choix et mes buts. Chaque personne de l’équipe m’a soutenu dans la poursuite des objectifs que je m’étais fixé.

Tu as passé quelques mois au sein du BMC Racing Team avec Cadel Evans. Comment s’est passé la semaine du Tour Down Under qui était sa dernière course? C’était un vrai honneur d’être auprès de Cadel pendant sa dernière course du World Tour. Courir avec le meilleur cycliste australien de tous les temps pendant sa dernière course et gagner celle-ci avec son soutien fût incroyable. C’est un rêve qui est devenu réalité. Mais je ne veux pas être comparé à Cadel. Il est d’un tout autre niveau et ce ne serait pas juste de dire que je suis ou serai le prochain Cadel.

Avais-tu une idole quand tu étais plus jeune? Mon idole s’appelait Kieren Perkins. Je viens de la natation et je me souviendrai toujours le voir gagner l’or du 1500m nage libre depuis la ligne 8.

Si tu n’étais pas cycliste professionnel, que ferais-tu aujourd’hui?

J’ai toujours aimé l’architecture et tout ce qui a trait aux maisons. Donc quelque chose dans ce domaine j’imagine.

Cadel et Rohan, le maître et l'élève

Tu vis en Australie mais aussi à Girone en Espagne où tu es basé pendant la saison. Avec qui roules-tu à là-bas et parles-tu catalan ?

Je ne passe finalement que très peu de temps en Australie. Cela se résume à la saison hivernale (estivale en Australie) et les quelques semaines avant le Tour Down Under. Je m’entraîne seul la plupart du temps. C’est plus simple car je fais de nombreux exercices spécifiques. Je me suis aperçu qu’en partant rouler avec d’autres, on ne roulait finalement pas vraiment ensemble. Mon catalan ? Ca vient…

Qu’est ce qui te manque le plus quand tu n’es pas en Australie?

Comprendre tout ce que disent les gens. A part ça, l’Europe est devenu mon chez-moi et je m’y sens vraiment bien.

Ta petite amie Mel est aussi cycliste professionnelle. Comment et où vous êtes-vous rencontrés ?

Nous nous sommes rencontrés alors que nous roulions pour l’équipe d’Australie sur piste. C’est génial qu’elle soit aussi dans le cyclisme parce qu’elle comprend ce que je vis. Ce n’est pas toujours facile avec nos calendriers mais nous avons trouvé notre équilibre et notre façon de supporter les longues périodes d’absence.

j’aimerais aussi faire un podium sur une épreuve du WorldTour en Europe pour prouver que je n’ai pas gagné le TDU par hasardQuels sont tes objectifs pour cette saison 2015?

J’ai déjà atteint deux de mes objectifs et ce, plus tôt que prévu. En début de saison, mes buts étaient un podium à une épreuve du World Tour, le record de l’heure, participer et finir le Tour de France, remporter une médaille aux Championnats du Monde contre-la-montre par équipes et individuel. Maintenant, j’aimerais aussi faire un podium sur une épreuve du WorldTour en Europe pour prouver que je n’ai pas gagné le TDU par hasard.

 

Le 8 février 2015 : une date dont Rohan se souviendra longtemps

Ton palmarès est déjà bien fourni. De quel résultat es-tu le plus fier?

J’adore regarder Paris-Roubaix - il y a tellement de suspense – mais à gagner, je dirais le Tour de FranceLe Tour Down Under et les Championnats du Monde contre-la-montre par équipe. Il m’est impossible de faire une différence entre les deux. Ils sont tous les deux très spéciaux pour moi.

Quelle est ta course préférée?

J’adore regarder Paris-Roubaix - il y a tellement de suspense – mais à gagner, je dirais le Tour de France. Rien de peut égaler ce monument.

Rohan compte bien ne pas s'arrêter au Santos Tour Down Under et enfiler d'autres maillots de leader

Innovations
International, Français Sites BMCRecherche détaillantB2BContact