Merci de choisir votre pays et votre langue

  • International
    • English
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
    • Español
  • Suisse
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
  • Allemagne
    • Deutsch
  • Autriche
    • Deutsch
  • France
    • Français
  • Italie
    • Italiano
  • Espagne
    • Español
  • Benelux
    • Français
    • English
  • USA
    • English
    • Español

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez d’utiliser nos cookies. Vous pouvez trouver plus d'informations sur la page 'Déclaration de protection des données'.

Comparer

Comparer maintenant

Merci de choisir votre pays et votre langue

  • International
    • English
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
    • Español
  • Suisse
    • Deutsch
    • Français
    • Italiano
  • Allemagne
    • Deutsch
  • Autriche
    • Deutsch
  • France
    • Français
  • Italie
    • Italiano
  • Espagne
    • Español
  • Benelux
    • Français
    • English
  • USA
    • English
    • Español

Michi Schär à propos de la Suisse et du fait d’être suisse

19. juillet 2016 — EventRadar
EventRadar

L’ex-Champion de Suisse sur route et vétéran du Tour de France arrivera ce soir dans la capitale de son pays, Bern. Pour la première fois de son histoire, la Grande Boucle fera escale dans la ville médiévale, majestueuse et radicalement suisse. Alors qu’est ce qui peut bien se passer dans la tête de Michi ?

Il est difficile de définir la suissitude tellement les expériences et impressions de ce petit pays peuvent être variées. Ceci est la conséquence de plusieurs facteurs : le pays compte pas moins de quatre langues officielles et d’innombrables dialectes, il fonctionne selon un Suissitude pourrait finalement bien être un excellent synonyme de diversitésystème politique particulier (la Suisse est une confédération constituée de 26 cantons) et il est entouré de nombreux pays qui viennent ajouter à la diversité linguistique et culinaire de sa culture. Suissitude pourrait finalement bien être un excellent synonyme de diversité.

Michi Schär est originaire de la Suisse centrale, de Sursee plus précisément, une petite ville proche de Lucerne l’une des escales incontournables des touristes visitant la Suisse. Sursee est située dans la partie germanophone de la Suisse et l’allemand est donc sa langue maternelle. Il parle cependant un anglais parfait et fait beaucoup mieux que se débrouiller en français.

Michi au bord du Lac de Sempach à Sursee, son domicile

Le coureur du BMC Racing Team se dit très suisse. Mais quels sont les traits de caractères d’un suisse ? Selon Michi, l’une des principales caractéristiques est « la ponctualité. Nous sommes toujours à l’heure et très précis, exactement comme nos fameuses montres ». Un autre stéréotype ? Les suisses aiment le chocolat. C’est également le cas de Michi. Son préféré n’est autre que le fameux Ragusa, une barre moelleuse truffée de noisettes entières : « Mon préféré sans hésitation aucune ! »

Pour les cyclistes sur route, la Suisse est un véritable paradisLoin de chez lui près de 250 jours par an dont 90 en course, Michi est presque un nomade. Qu’est ce qui lui manque le plus (en dehors du chocolat bien sûr) lorsqu’il est en voyage ? « La qualité de vie et la qualité des routes ! Pour les cyclistes sur route, la Suisse est un véritable paradis. La qualité du revêtement est incroyable. J’ai très rarement des douleurs de dos (le mal typique du cycliste sur les routes de mauvaise qualité) quand je roule à la maison ce qui n’est pas le cas quand je roule pendant des heures dans d’autres pays. »

Michi lors de l’une sortie d’entraînement en Suisse, le paradis du cycliste (source : compte Instagram de Michi Schär)

A propos de rouler en Suisse, quelles sont les routes préférées de Michi ? « Mon parcours favori est celui qui emprunte les cols du Glaubenberg et du Glaubenbielen. Ils ne sont pas très connus mais la vue y est spectaculaire et ils sont assez pentus. L’ascension du Glaubenbielen prend une heure environ. Il faut traverser la petite station de sports d’hiver de Sörenberg avec le Brienzer Rothorn sur la droite et, dans la descente vers Briez, il est possible d’apercevoir le lac de Brienz. C’est magnifique et il y a peu de circulation » Mon col préféré est l'Albula. La vue depuis le sommet est à couper le souffleexplique Michi. La Suisse compte de très nombreux cols et le préféré de Michi est le col d’Albula, dans les Grisons, un canton du sud-est de la Suisse. « La vue depuis le « Gipfel » (sommet en allemand) est à couper le souffle et pendant la montée, il faut traverser un vieux viaduc. J’adore le canton des Grisons pour ses paysages variés, les forêts qui offrent un peu d’ombre dans les montées en été, les plateaux lunaires aux sommets et la descente hyper rapide de ‘La Punt-Camues’ » (Romanche, la quatrième langue officielle de la Suisse). 

Mais la Suisse n’est pas seulement le meilleur terrain d’entraînement grâce à ses paysages, c’est aussi parce que le beau temps est toujours à quelques encablures en train. Si la météo est maussade au nord du Gotthard, elle est souvent clémente au sud. Avec ses palmiers et ses températures agréables tout au long de l’année, le canton le plus au sud de la Suisse, le Tessin, est comme une mini-Italie en Suisse. 

Le fan club de Michi Schär toujours présent sur le bas-côté de la route (source : compte Instagram de Michi Schär)

Pour une fois, Michi empruntera ses routes d’entrainement pendant le Tour de France. « Le fait que le Tour passe par la Suisse a été une vraie source de motivation Je m’attend à une belle fête à Bernpour moi cette saison » explique Michi. Son fan club sera sur le bord de la route pour le supporter et brandir panneaux et banderoles décorés de ciseaux (le nom de famille Schär est très proche du mot allemand « Schere » qui signifie ciseaux).Chaque année, les membres de son fan club prévoient un déplacement en camping-car pour aller l’applaudir sur les routes du Tour. Cette année, ils n’auront pas à aller très loin puisque c’est le Tour qui vient à eux. « Je m’attend à une belle fête à Bern » sourit Michi. 


La seizième étape du Tour de France sera à Bern entre 17h et 18h30 ce soir alors pourquoi ne pas sauter dans un train pour aller applaudir Michi ?

Profitez de l’après-midi pour découvrir Bern grâce à notre guide.

Suivez Michi Schär sur Instagram: @michaelschaer

Innovations
International, Français Sites BMCRecherche détaillantB2BContact